POLARIS - Le jeu de rôle des profondeurs

Présentation

Polaris est l'un des jeux de rôle français possédant le background le plus développé. L'univers post-apocalyptique dans lesquels les joueurs se plongeront est l'aspect le plus original du monde de Philippe Tessier. Certaines personnes le qualifient même de "Space-Opera sous-marins.

 

184ff61d369a68e21c05a5fc5ac733b745844970e70654293b pimgpsh fullsize distr

Le background

Dans un futur lointain, la Terre a subi une série de catastrophes qui a rendu impossible la vie humaine en surface. L’homme a dû fuir le monde terrestre, ne laissant derrière lui que quelques usines fortifiées entièrement automatisées lui procurant certaines denrées vitales.Les raisons exactes du cataclysme sont inconnues, seuls les Généticiens et leurs merveilles technologiques ont permis à l'humanité de survivre. Ces Généticiens ont disparus, laissant l'Homme seul aux prises avec les dangers des profondeurs.
Les colonies humaines, déchirées par les guerres incessantes, harcelées par les pillards et les prédateurs marins, confrontées à une baisse inquiétante de la natalité, tentent de survivre dans un monde de silence et d’obscurité, où l’oxygène est la plus précieuse des matières premières.

 

Après bien des guerres, la situation géopolitique s'est relativement stabilisée. Cinq grandes puissances sont nées :

  • l'Hégémonie qui, comme son nom l'indique (et sa situation géographique, les USA), se verrait bien dominer le monde,
  • la Ligue Rouge qui a les mêmes ambitions,
  • la mystérieuse Alliance Polaire,
  • la République du Corail, qui semble être la plus tranquille,
  • et enfin le Culte du Trident, détenteur de la Force Polaris, qui avec l'aide des Veilleurs joue les médiateurs entre les puissances.

Plusieurs problèmes se posent à tout ce petit monde : le fait qu'ils ne s'aiment pas plus que ça, et les effets de la dégénérescence. Ainsi la majorité de l'Humanité est stérile, ce qui incite chaque nation à garder jalousement le peu de personnes capables d'enfanter. Mais le citoyen moyen a d'autres préoccupations, comme trouver de l'oxygène ou du Fluide (rappelez-vous Abyss), un peu d'espace dans les cités confinées et noires de monde, de l'eau potable, ou comment vivre autrement qu'en forçat dans une mine quelconque.

 

Naturellement les joueurs sont appelés à interpréter des êtres hors du commun. Il est possible de jouer des ressortissants des grandes nations (à part l'Alliance, qui manque de précision et reste mystérieuse), des pirates, des contrebandiers, des prêtres du Trident "polarisés", des soldats (chaque nation en a), des barmans... Il est aussi possible d'incarner des êtres modifiés génétiquement capables de respirer sous l'eau. Les personnages seront fatalement amenés à fréquenter Equinoxe, port franc sous le contrôle du Culte. C'est un repaire de malandrins de toutes sortes (pirates, marchants de corps, assassins, diplomates...), l'endroit idéal pour avoir des ennuis, pour espionner son voisin et amasser beaucoup de matériel à troquer.

Le système de jeu

Après les 2 premières éditions qui utilisaient un D100 et un système de marge assez complexe, la 3ème Edition (celle avec laquelle nous évoluons) se base sur un système D20 plus simple.

Le résultat des jets se lit directement par rapport au niveau des compétences de la feuille de personnage. La diversité des compétences est assez vaste.
Chacune de ses compétences sera plus ou moins efficace suivant les situations avec des bonus/malus. La variété des possibilités demeure encore difficile à gérer (en particulier pour les combats sous-marins).

Avec un monde un peu spécifique et un système de jeu toujours un peu complexe, Polaris reste donc un jeu de rôle délicat pour les MJs débutants. De plus la création d'un personnage prend toujours un temps certains.

Conclusion

Polaris est un jeu de rôle pour lequel il faut un minimum d'investissement du meneur et des joueurs. Une fois que les persos seront fin prêts, les PJs devront appréhender l'univers, les motivations des différents clans et nations.

Ecran preview